Barrage

Barrage

2 juillet 2024 0 Par Paul Rassat

Définitions du mot barrage : « Action de barrer…TECHN. MILIT. Tir de barrage. Tir d’artillerie destiné à barrer le passage à l’ennemi…Barrière, obstacle qui ferme un passage…Étymologie et histoire : 1130-60 « ce qui ferme un passage, barrière, porte »… 1669 « barrière qui ferme une rivière ». Le nom barrage dérive du verbe barrer. Il s’agit en ce moment de faire barrage au FN afin qu’il ne tienne pas la barre du pays et afin qu’il ne barre pas certaines libertés et les fondations de la démocratie.

Irrigation

Les circonstances politiques actuelles pourraient faire penser à un réseau destiné à l’irrigation. Les Berbères en sont des spécialistes. Il faut savoir équilibrer. Fermer ici une fois que le lopin de terre a suffisamment bu pour ouvrir là. Trouver chaque jour l’équilibre vital pour ses propres parcelles et pour celles du voisin. Ce fonctionnement nécessite des barrages qui sachent s’ouvrir et des flux que l’on contrôle pour le bien général. Le RN risque de constituer une fermeture trop radicale pour l’équilibre commun. La radicalité est contraire à l’élaboration permanente de nouveaux équilibres en fonction des besoins qui évoluent sans cesse. Il y faut des ajustements qui rappellent la navigation à voile. En fonction du vent, de la mer, de la destination, de l’équipage et des passagers. Il faut aussi savoir louvoyer à l’occasion plutôt qu’affronter le vent de face.

Postures

En politique comme en navigation les postures que l’on ne quitte jamais peuvent mener au naufrage. Le capitaine est responsable de son bateau, de l’équipage et des passagers. Il n’y a pas si longtemps fleurissait toute une littérature sur les ponts. Il s’agissait de relier, de réparer. La tendance a radicalement changé. Qu’en sortira-t-il ? Les éventuels nouveaux capitaines savent-ils où ils vont et où ils entraînent les autres ? La houle risque d’être forte. Espérons que la tempête ne lui succède pas.

Conclusion

On voit que le barrage est la dernière extrémité. Peut-être en arrive-t-on là parce que les théories du ruissellement sont de l’enfumage. Notre système politique, économique et social devrait irriguer équitablement toute la société.