Scrooge au Podium de Poisy

Scrooge au Podium de Poisy

2 novembre 2022 0 Par Paul Rassat

Scrooge ou Comme un homard dans une cave obscure concluait la soirée du 31 octobre organisée par Le Podium de Poisy. La pièce est tirée d’un conte de Dickens, mise en scène par Isabelle Starkier et interprétée par Joëlle Richetta. La soirée, organisée avec la bibliothèque de Posy était consacrée aux Plus beaux contes qui font peur. Cette appellation en forme d’oymore associant la beauté et la peur annonce bien que « C’est pour rire, ça ne fait pas vraiment peur, c’est pour les enfants. »

Un accouchement de l’imagination

Fin de partie

Sur scène Joëlle Richetta est à la fois Scrooge et une vingtaine de personnages tour à tour et en même temps. Ils sortent presque tous, en effet, de la robe-manteau portée par l’actrice. Joëlle tire de ses poches une marionnette, une poupée, un masque qui deviennent ses interlocuteurs. Elle les fait vivre comme un auteur sort des tiroirs de son imagination les personnages qu’il crée. Il en accouche. Joëlle Richetta y emploie une belle énergie qui la transforme en parturiente prolifique. Elle sait jouer de la farce quand il le faut pour ramener le très jeune public dans les plis de son vêtement et au propos philosophique du conte.

Alors, même pas peur ?

Ce « beau conte » ferait-il peur ? Pas vraiment. Mais, mais Scrooge parle à un moment d’augmenter le salaire de son employé. Louable intention qui ne peut que rassurer le public ! Cependant, dans la semi obscurité, à quelques fauteuils, un tout petit demande à voix basse.

— C’est quoi, le salaire ?

— C’est l’argent qu’on gagne en travaillant, lui répond en chuchotant une voix à peine plus âgée.

Brrrr ! Bienvenue dans l’engrenage du travail, du salaire et de la peur, mes chers petits ! Bienvenue dans « le salaire de la peur » et dans les comptes qui fichent la vraie frousse !