Catégories
Les dérives du lac

Élections, les tracteurs font campagne

Les tracteurs labourent le terrain électoral

Les élections de juin approchent. Les prétendants de tous bords font campagne sur les réseaux sociaux, donc en distanciel. Une forme de télétravail qui double un présenciel vécu essentiellement sur les marchés. On y prend langue (en respectant les précautions sanitaires) avec les vraies gens. C’est là que les prétendants distribuent leurs tracts, devenant ainsi tracteurs labourant la campagne électorale. Évitons à ce propos toute allusion au sketch de Thierry Le Luron interviewant François Mitterrand.

Campagne, scrutin, examen

Le mot « scrutin » vient du latin « scrutinium » qui désigne l’action de fouiller, l’examen. Pourquoi ne pas obliger les candidats à un examen de conscience pré-électoral ? Il serait ainsi possible d’examiner leurs véritables motivations. D’éviter le jeu des alliances de pures circonstances.

Les idées avant les personnes

En 2017, commanditée avant la fusion des six communes qui forment Annecy, une étude préconisait une révision du modèle social, la prise en compte des jeunes, des relations entre la ville et le territoire…Il s’agirait de rebattre les cartes, d’aller vers une véritable démocratie participative. Une vraie démocratie.

La girouette et le vent

Edgar Faure, à qui on reprochait ses changements de caps politiques, répondait « Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. » De quoi expliquer sans doute ce message publié par quelqu’un sur les réseaux sociaux, vite, supprimé, dont voici une copie fidèle, fautes comprises :

« Tous les francais veulent du social des crédits d’impôts des subventions des aides pour leurs associations ne pas payer l’hôpital ne pas payer leur traitement, augmenter les minimas sociaux augmenter les retraites accueillir plus de réfugiés mais ils ne veulent pas payer d’impôt et de taxe non plus voilà ce que je découvre depuis un an. Alors on fait comment ? Pendant des années ont leur a fait croire que c’était possible et ils essaient encore de le croire car l’état ce n’est pas eux mais alors qui est l’état ? »

Élections, piège à… ?

Les élections sont chose sérieuse. Talpa ne prend pas parti mais préfère à l’opportunisme les idées, la démarche, la cohérence. À chacun de se faire son opinion librement et si possible en connaissance de cause.

Une réponse sur « Élections, les tracteurs font campagne »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.