Emploi

Emploi

5 août 2022 0 Par Paul Rassat

« …employer vient du latin im-plicare, « plier dedans, impliquer » précise Alain Rey dans À mots découverts (et donc dépliés). « Lorsqu’on est employé, qu’on a un emploi, on serait comme plié, emballé, entortillé dans une opération. » C’est sans doute pourquoi certains emplois n’emballent pas ceux qui les exercent et ne peuvent y déployer tous leurs talents. « …emploi, employé seul, a pu désigner les possibilités offertes à tous les citoyens et citoyennes de travailler et de gagner ainsi leur vie – expression qui montre l’importance absolue de l’offre d’emploi. Le plein emploi, c’est : placer les humains avant l’argent. Apparemment la grande entreprise n’a plus la gueule de l’emploi. » Le livre de Alain Rey a été publié en 2006.

Faire la tête

« Atmosphère ! Atmosphère ! Est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? » s’écrie Arletty dans Hôtel du Nord. «  Emploi, emploi, est-ce que j’ai la gueule de l’emploi ? » demandent de plus en plus de jeunes personnes qui n’acceptent plus de se plier aux exigences d’un travail stérile qui ne leur servirait qu’à « gagner leur vie. », en la perdant. Une prime incita un temps les Français à faire des enfants. Une réponse fut une photo de nourrisson avec cette légende «  Est-ce que j’ai une tête de prime du gouvernement ? »

C’est plié ?

Le jeu entre emploi et chômage n’est jamais totalement plié. Alors que l’on parlait de chômage partiel, Nicolas Sarkozy préférait l’expression emploi partiel. En mettant ensemble plein de parties, on peut espérer faire un tout.

Débauche, licence

Le contraire de l’embauche est normalement la débauche. Mais comme celle-ci a une connotation morale gênante, on a inventé le débauchage, ainsi que le licenciement qui édulcore la licence. Notons que parmi les synonymes du mot emploi figurent pantouflage, fromage, sinécure. Autant de perspectives d’emploi qui ne font pas ployer sous le poids de la charge de travail. Il est des régions où les commerçants vous demandent «  Je vous le plie ? » pour dire «  Je vous l’emballe ? » Emballé, c’est pesé !

Expliquer

Le verbe expliquer signifie littéralement déplier. Nous expliquant le monde à flux tendu sur les médias, les spécialistes y déploient leur ego. Les politiques aussi pour lesquels « Cogito ego sum. » Et Descartes n’est pas le territoire. Pendant que les uns déploient leur ego, faut-il que les autres se plient en quatre pour avoir un emploi?