Emplois d’avenir

Emplois d’avenir

11 novembre 2022 0 Par Paul Rassat

Talpa a déjà consacré un dossier au travail.. Voici quelques suggestions d’emplois susceptibles de sauver la France. [ Photo d’un récupérateur de « roba vecchia ». Tunis, années 60.]

Épieur

L’épieur n’est pas un espion. L’espion espionne ; l’épieur épie. Épie quoi ? vous demandez-vous. Épie tout, épie rien, pour le plaisir d’épier, ce qui ne semble mener nulle part. L’épieur agit pour la beauté du geste, que nul ne voit puisqu’il est plus efficace d’épier dissimulé. Il s’agit donc d’un geste gratuit dans un monde où tout se monnaie. Là réside toute la beauté du métier d’épieur. Il est strictement inutile.

   L’épieur épie tafs, turfs, et turbins de ses contemporains, juste pour le plaisir des yeux comme on dit dans les souks.

Épieur, un métier où on se la coule douce pendant que les autres souquent et rament. Tentant, non ?

Chieur public

Ne nous y trompons pas, le chieur public ne fait pas partie de ces gens insupportables qui importunent tout le monde, sans-gêne, ronchons, arrivistes, profiteurs de tous bords, non. Il s’agit de mettre en avant celles ou ceux qui jouissent d’un système de transit en parfait état de marche et de leur permettre de s’exprimer à la place des constipés chroniques dont le blocage rejaillit sur le moral et l’humeur.

   Une évacuation maîtrisée pour un meilleur équilibre national, une fluidité plus poussée et une meilleure visibilité grâce à un usage optimisé des lunettes.

Rédacteur officiel de nécrologies

Cette profession doit son existence prochaine au roman d’Andréï Kourkov Le Pingouin. Pour une fois que la littérature sert à quelque chose ! Le rédacteur de Kourkov désigne malgré lui des victimes à un groupe secret qui les occis. Ses nécrologies constituent des dénonciations qui paraissent avant l’exécution des personnes désignées.

   Les nécrologies du rédacteur officiel gaulois paraîtront elles aussi du vivant des personnes concernées ; mais leur but sera opposé. Il s’agira, en faisant des personnes en question un éloge argumenté à partir de leurs qualités personnelles, de leurs études, de leurs goûts, de leur ADN, de leur QI, il s’agira de les inciter à donner de leur vivant le meilleur d’elles-mêmes afin de les inciter à produire une vie qui  se rapprochera le plus possible de leur élogieuse nécrologie. Et ceci pour le plus grand bien du pays.

Souffleur de rêves

Le consumérisme, le mercantilisme, le matérialisme, l’arrivisme canalisent ou tuent si assurément les rêves qu’ils finissent par disparaître. Les vrais rêves, pas les désirs ou les envies.

   Le rôle du souffleur de rêves est d’en suggérer, d’en offrir pour les anniversaires, les fêtes et autres occasions. Rêves de bonheur pour ceux qui vivent sans but que consommer   insatiablement. De générosité pour ceux qui possèdent tout mais ne savent pas quoi en faire. Rêves d’exister pour ceux qui ne vivent que par transfert à travers les people, rêves de penser pour ceux qui bavent et ronflent sur l’oreiller de la télé réalité.

   Il arrive même parfois que le souffleur de rêves ressemble au souffleur de verre, et qu’il forme, qu’il façonne des récits, des histoires, des contes qui font rêver des générations.

  Quel beau métier capable de transporter n’importe qui, n’importe quand n’importe où pour presque rien !

Agenda

On a tendance à oublier que le mot agenda directement traduit du latin signifie les choses à faire. Comme il est de bon ton de paraître affairé de nos jours, il faut avoir un agenda pour être convaincu que nous avons des choses à faire. Certains pensent qu’un agenda élargirait le public de Talpa. Afin de leur complaire, annonçons qu’il fera jour demain et qu’il faudra occuper cette journée.