Énergie renouvelable

Énergie renouvelable

29 juillet 2022 0 Par Paul Rassat

L’énergie des vacances

Les vacanciers emmagasinent des souvenirs et du soleil afin d’affronter la rentrée. Pourquoi ne pas trnsformer tout ceci en énergie renouvelable? À la rentrée, ils ont à supporter de nouveau leurs élus qui s’étaient égayés ici ou là, de plage en fort, de photo sur les réseaux à coucou médiatique. C’est que partir c’est mourir un peu. Alors nos élus ne partent jamais qu’à moitié. [Photo d’énergie gaspillée]

Une ressource naturelle

À l’heure où la transition énergétique est de mise ainsi que le Plan Solaire, signalons que le vacancier constitue une ressource naturelle insoupçonnée. De bronzage en coups de soleil, il accumule l’énergie du dieu Râ (ou Rê). Il la restitue ensuite dans les bureaux qu’éclairent de tristes néons ou des LED. Il la restitue aussi en sourires qui animent le travail répétitif.

De l’importance des vacances

Pourquoi ne pas prolonger les vacances dans la mesure où elles permettent d’accumuler de l’énergie ? Pourquoi ne pas lancer une vaste étude à ce sujet ? Il serait possible de fixer des vacanciers sur les toits de maisons. Transformés en panneaux solaires naturels, ils assureraient une fourniture d’énergie électrique et intellectuelle renouvelable à l’envi. Nous assurerions ainsi notre indépendance énergétique et bien au-delà si des vacanciers étrangers adhéreraient à la démarche. Notre balance commerciale ne pencherait plus du mauvais côté.

Le véritable problème de l’énergie

Le véritable frein à l’installation de l’énergie renouvelable pour toutes et pour tous vient de nos élus. Leur principal objectif est, effectivement, de ne pas être renouvelés et de rester en place. Ils se transforment peu à peu en fossiles dont la traçabilité incertaine n’est pas faite pour rassurer l’électeur.

Énergie verte

Quelques bouquets judicieusement associés à nos vacanciers placés sur des systèmes inspirés du tourne broche pour un bronzage uniforme assureraient la production d’énergie verte. Les volontaires pour cette expérimentation seront rémunérés en chèque énergie qu’ils auront contribué à produire. C’est ce qu’on appelle le circuit court dont les vertus ne sont plus à démontrer.

Précision

Cet article est à prendre au 2° degré Celsius. Il contribue de la sorte à la lutte contre le réchauffement climatique.