Qatar et tutti quanti

Qatar et tutti quanti

18 novembre 2022 0 Par Paul Rassat

Le vilain petit Qatar joue dans la cour des plus grands. Il jongle avec le ballon et les pétrodollars. Fasciné, le bon peuple va regarder les jeux du cirque d’hiver. Seule différence avec l’Antiquité : les sacrifices humains ont eu lieu avant le coup d’envoi. (Photo, crâne de tyranosaure ©Christophe Rassat)

Ras Poutine

Poutine ne s’est pas rendu au sommet du G 20. C’est qu’il est déjà au sommet de l’impopularité. «  Ras Poutine » ont déclaré les chefs d’États.

«  Quand on n’a qu’Hanouna… »

«  Quand on n’a que l’amour » chantait Jacques Brel. Quand on n’a qu’Hanouna, annone le téléspectateur. «  La chair est triste, hélas, et j’ai lu tous les livres » écrit Mallarmé. Réponse « La télé est triste, hélas, et j’ai vu tous les egos ivres. » Il paraît qu’Hanouna aurait encore fait des siennes pour défendre ses balls dorées.

Parler vite

Vous l’avez remarqué ? La tendance est de parler de plus en plus vite. On pense que ce phénomène relève de la sélection naturelle. Seuls survivront ceux qui parlent vite. Il faut effectivement se faire une place dans le flot incessant de propos. Les prises de paroles se chevauchent. Alors parle vite si tu veux intervenir. On t’oubliera aussi vite.

Balance ta peinture !

En Autriche, des activistes ont arrosé de peinture noire un tableau de Klimt. L’œuvre était heureusement protégée par une glace. On pense donc protéger nos vies par une glace. Pourront venir s’y cogner les outrances de tous bords et les images inadmissibles de migrants. Ne parlons pas de guerres ! Certains font remarquer que ça existe déjà. Les écrans remplissent cet usage. Ils ne sont pas étanches, rétorquent les premiers. Nous serions ainsi pollués par les guerres, les émissions débiles, la pub…

Les bons côtés des méfaits…

On se souvient peut-être de ces députés français qui voulaient proposer un texte soulignant les bienfaits de la colonisation. Vu passer sur les réseaux sociaux un échange engageant une élue annécienne. Il y est question des bienfaits du réchauffement climatique et des économies réalisées sur la consommation de gaz. «  j’exagère pas le dérèglement climatique n’a pas que des inconvénients » (citation exacte). Ras la chaudière de Poutine !

Faut-il faire des enfants ?

«  Faut-il arrêter de faire des enfants pour sauver la planète ? » C’est la question que se posent de plus en plus de contemporains. Il est difficile d’y répondre. Peut-être faudrait-il, en attendant, arrêter de faire les enfants ?