Répondre

Répondre

28 mars 2024 0 Par Paul Rassat

TLFi, répondre : « donner en retour, rendre l’équivalent; répondre à l’attente, aux efforts; être l’équivalent, conforme; cadrer avec, faire le pendant à ». Le journal Le Monde écrit le 22 mars 2024 : « En direct, guerre en Ukraine : la Russie dit avoir frappé « en réponse » aux attaques contre ses régions frontalières. » ( Le dessin est de Franz Schimpl : Vladimir se mire en un face à face avec lui-même).

Quelle est la question ?

Si répondre, c’est « rendre l’équivalent », ceci suppose que la réponse de la Russie est proportionnée « aux attaques contre ses régions frontalières. » Et l’on peut aussi se demander : «  À quelle question répond la Russie ? » Sans doute une question qu’elle a elle-même posée. Poutine fait donc les questions et les réponses. Entre temps, il n’aime pas être interrompu. Qui a bien pu déclarer «  Lorsque je voudrai connaître votre avis, je vous le donnerai » ? C’est l’attitude démocratique de Vladimir.

L’œuf et la poule

Nous revenons à l’éternelle question de l’œuf et de la poule, ou bien du cancre à l’école : « C’est pas moi, m’sieur, c’est lui qui a commencé. » Ce faisant, l’énonciateur se défausse. Il truque, déforme, trahit la vérité. Il serait amusant que l’étymologie du verbe mentir renvoie au latin mens : intelligence, esprit, pensée, réflexion.  Ceci pourrait donner «  Un mensonge sain dans un corps d’armée sain. »

Les plus âgés se souviennent de Georges Marchais répliquant à un journaliste : «  C’est peut-être pas votre question, mais c’est ma réponse. » À ce rythme, on finit par soliloquer.

Quand la réponse déborde

Un « conseiller » annonce «  La réponse sera ferme en cas de débordement. » Il évoque ainsi Les Soulèvements de la Terre et leurs actions possibles. Sainte-Soline et les mégabassines continuent de faire polémique. Le gouvernement semble craindre de prendre une mégagamelle. Relevons qu’une réponse «  ferme » en cas de « débordement » oppose le solide au liquide. Tout est affaire de consistance.