Catégories
Culture Non classé Réactu

Roland Garros, un tournoi de haute volée sur terre battue

Le nom de Roland Garros

Roland Garros était aviateur. Il périt au cours de la première guerre mondiale. Avant sa disparition, il s’était fait connaître pour la traversée de la Méditerranée en avion monoplan. Quel lien entre un aviateur et le tournoi de tennis ? Le stade où on lança le tournoi portait déjà le nom de l’homme volant. Mais l’amour du vol, des trajectoires et des figures acrobatiques y ajoute une autre dimension.

Terre battue, joueurs français aussi

Cette année, joueuses et joueurs de tennis français n’ont pas brillé. On parle même de trous dans la raquette. Peut-être le fait de jouer sur terre battue les incite-t-il à retenir leurs coups ? Vitas Gerulaitis ayant réussi à battre Jimmy Connors après 16 défaites consécutives aurait déclaré « Et que cela lui serve de leçon ! Personne ne bat Vitas Gerulaitis 17 fois de suite. »

Richard Gasquet

Malheureusement, Richard Gasquet a été battu 17 fois de suite par Nadal. Il pourra méditer les enseignements du livre de Charles Pépin « Les vertus de l’échec » L’auteur appuie sa réflexion sur des exemples concrets tirés du monde des affaires, de la technologie, du sport… Nadal, Steve Jobs , Jean-Christophe Rufin, l’équipe de France de handball et son entraîneur Claude Onesta illustrent son propos, le rendent vivant, accessible et crédible. Charles Pépin transforme l’échec en succès de librairie. À propos de la seule victoire de Gasquet sur Nadal, en cadets, il écrit « Quiconque regarde ce match aujourd’hui…est frappé par l’agressivité du jeu de Richard Gasquet : il prend la balle très tôt, et son adversaire de court. » Ce type de jeu de mots, un zeugma, équivaut au tennis à une amortie lobée.

Un tournoi de saison

Juge de ligne

En France, la meilleure saison pour le juge de ligne est l’époque de Roland Garros: elle offre les meilleurs spécimens, affûtés physiquement, au mieux de leur forme.

Le juge de ligne de Roland Garros s’apprécie sur place. La télévision permet grâce au ralenti et au replay de le déguster plus longuement mais amoindrit ses qualités.

Le juge de filet, plus terne, offre moins d’intérêt gastronomique pour le connaisseur. Il a même disparu, remplacé par un appareil.

Le juge de chaise, très convoité par les joueurs eux-mêmes, est désormais une espèce protégée.

Roland Garros et le baccalauréat

D’après Scientists of America regarder le tournoi à la télé au lieu de réviser bêtement son bac augmenterait le taux de réussite à l’examen. Gageons que l’instauration d’un grand oral conjugué cette année à l’art de renvoyer la balle élèvera encore ce taux de réussite.

Jouer avant tout

 Il est conseillé de lire à ce sujet « De l’art de prendre la balle au bond » (2007) de Denis Grozdanovitch

Signalons le sous-titre « Précis de mécanique gestuelle et spirituelle »

Dès la première page, deux citations :

« L’homme n’est pleinement lui-même que quand il joue »

                                                                                 F. Schiller

« …Nous jouons et nous sommes conscients de jouer : nous sommes donc plus que des êtres raisonnables, car le jeu est irrationnel. »

   Ce livre écrit par un ancien sportif de haut niveau constitue une sorte de manuel de savoir vivre. Le sport et la vie y sont envisagés sous l’angle d’un jeu répondant essentiellement à des exigences esthétiques.

   De quoi réconcilier (si besoin était) l’intelligence et le sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.