Reine en tournée

Reine en tournée

14 septembre 2022 0 Par Paul Rassat

La reine Elizabeth II effectue sa dernière tournée dans son royaume. La pratique est relativement récente car la conservation des corps aurait posé problème autrefois. Cette dernière tournée est triomphale. Le peuple se presse pour s’agenouiller devant la royale dépouille. Engouement d’autant plus appréciable que l’Angleterre vient de subir des grèves exceptionnelles liées, entre autres, à l’augmentation des prix de l’énergie et des transports. Mais la reine est chez elle, elle circule gratuitement.

Elizabeth II

Elizabeth a été dûment numérotée. Elle est l’exemplaire numéro deux. Il est de coutume de numéroter les gens importants. C’est qu’on a peur de les perdre justement parce qu’ils sont importants. Numérotés, on les retrouve toujours, ne serait-ce que dans l’Histoire des nations. On retrouve toujours ceux qui comptent. En France, nous eûmes Louis XIV, Louis XV, Louis XVI…une succession de Louis d’or ou d’alliages moins nobles.

Des numéros aux surnoms ou inversement

Avant qu’on classe les souverains, on leur attribuait un surnom pour les différencier. En France, nous eûmes, dans le désordre, le pieux, le gros, le chevelu et le chauve, le bègue, le simple et le fol, le hardi, le bel, le long, le sage, le juste et le bref…Puis vinrent les numéros qui permettent de situer un souverain dans l’Histoire comme un joueur de football sur le terrain.

Les papes aussi

Les papes aussi, on les compte. C’est qu’on en a perdu au bout de quelques semaines ou de quelques mois seulement. Par mesure de sécurité, on a innové : un pape en exercice et un autre en réserve. Il paraît même qu’il y aurait eu tromperie sur la marchandise avec la papesse Jeanne. Depuis, le cardinal camerlingue doit s’assurer que le pape désigné en a « duos et bene pendentes. »

Aujourd’hui

Pourquoi ne pas relancer cette pratique des surnoms avec nos Présidents ? Nous aurions Charles le grand. Georges le poète. Valéry le distingué. François le rusé. Jacques le rapide. Nicolas le petit. François le pluvieux. Emmanuel le forgeron. Pendant ce temps, Elizabeth II poursuit sa tournée et les Britanniques passent progressivement des bibis de Zaza aux grandes oreilles de Charles.

PS

Lire absolument  » La reine des lectrices » d’Alan Bennett.