L’art s’affiche

L’art s’affiche

15 septembre 2022 1 Par Paul Rassat

Rencontre avec  Eliz et Patricia à l’occasion de l’exposition collective L’art s’affiche  au Forum Exposition de Bonlieu / Annecy, jusqu’au 25. 9. 2022.

L’art s’affiche et progresse

C’est la cinquième exposition du collectif. La première date du mois de mai 2021. Elle exposait des œuvres sous forme d’affiches sur les vitrines d’Annecy. Une respiration artistique en temps de confinement. Une action à Saint-Jorioz a pris le relais, puis une autre à l’hôpital en octobre . L’ancienne église des Forges de Cran a accueilli une exposition en décembre dernier.

Les vertus de l’affiche

Notre intention initiale passait par des affiches. C’est un support très accessible, peu onéreux mais qualitatif. Nous pouvions l’utiliser pratiquement sans autorisation en fin de confinement. L’affiche parle à tous le monde et s’adapte à des lieux très variés. Elle permet de réunir des artistes d’univers très divers. C’est un média qui reconquiert ses lettres de noblesse artistiques actuellement.

Le Grand Annecy pour thème

L’exposition que nous organisons au Forum / Bonlieu part du thème du Grand Annecy. Nos artistes vivent sur le territoire. Il a semblé naturel de prendre celui-ci comme axe de travail. Et puis c’est une réflexion qui concerne tous nos concitoyens et peut donc toucher le public. Il nous a semblé intéressant de proposer une approche artistique d’un Grand Annecy qui s’ancre difficilement dans les esprits et ressemble encore à une abstraction administrative. Nous avions demandé que les œuvres soient créées spécifiquement pour cette exposition. Notre intention était de faire réfléchir les artistes à cette occasion.

Engagé, l’art ?

Engagé ou non. Frontalement, plus subtilement ou pas du tout. Chacun y apporte sa poésie, sa technique, sa sensibilité. Alors qu’il n’y a pas eu de concertation préalable, quelques œuvres se répondent. L’ensemble est cependant éclectique. Nous voulions sortir des évidences et des clichés comme le lac et les montagnes.[ La discussion porte alors sur un sujet de réflexion qui relève de l’utopie mais qui pourrait devenir réalité un jour : Annecy sans le lac ?]

Le processus qui a mené à cette exposition a été assez long. Appel à projets, suivi de ces projets, sélection… Notre démarche évolue et crée au fil du temps une forme de cohérence dans l’équipe. Mais nous reviendrons à l’occasion à des approches plus libres pour les artistes.

Le public est présent. Les retours sont positifs. L’art, ça fiche le moral !