Quand les gros maigrissent

Quand les gros maigrissent

29 avril 2024 0 Par Paul Rassat

« Quand les gros maigrissent, les maigres meurent » Lao-Tseu. Cette citation prouve que même les sages peuvent dire des inepties.  La formule de Lao-Tseu justifierait toutes les théories du ruissellement, le besoin de riches qui font vivre les pauvres bien que ceux-ci coûtent cher à la société qui les assiste. Amusons-nous à inverser et à triturer un peu Lao-Tseu : «  Quand les maigres meurent, les gros grossissent encore plus.  Mais quand les maigres meurent trop, il n’y en a plus pour assister les gros qui finissent par mourir aussi. » Les petits ruisseaux ne font pas toujours de grandes rivières, surtout si on leur colle des barrages sur le dos.

Biais cognitifs et autres

« L’argent appelle l’argent »…Notre esprit est ainsi fait qu’il va souvent à la facilité. Penser fatigue et pompe énormément d’énergie; alors il est plus pratique de prendre les chemins tout tracés. Ceci fonctionne pour la pensée, et c’est ainsi que nous envahissent les clichés, les préjugés, la pensée pré-mâchée. Les circuits sont les mêmes pour la communication et les médias. Les chiffres, les sondages y participent. L’argument de vente d’un livre peut être, par exemple, l’affichage du nombre de lecteurs qui l’ont déjà acheté. Pour que le petit ruisseau devienne grande rivière, il faut aménager favorablement le cours d’eau. Quitte à pomper l’eau des autres.

Ragueneau

Dans son Cyrano, Rostand fait du pâtissier Ragueneau le protecteur des pauvres poètes crève-la-faim qu’il nourrit de tartes, de gâteaux et autres douceurs. Le Festival du Cinéma d’Animation d’Annecy a été un temps ce Ragueneau. Ce temps est révolu. Plus de critique du dernier Miyazaki ! Pas d’interview d’Alain Ughetto, ni de Sunao Katabuchi. Ni d’Alain-Emmanuel Raynal qui dirige Miyu. Tant pis ! Annecywood prend son envol. Les  conférences de presse d’après projection avaient disparu depuis quelques années déjà. Et l’Hivernal Festival compenserait largement l’éloignement d’avec les Annéciens. Le Festival du Cinéma Italien semble lui aussi avoir tiré sa révérence. Une page se tourne. Et comme l’illettrisme gagne, on verra bien sur quoi ouvre la page à venir.

La culture populaire

Talpa a consacré plusieurs articles à l’élan extraordinaire de la véritable culture populaire de l’après-guerre. Il semble qu’à celui-ci aient succédé l’affichage, la rentabilité et la vitrinisation, la professionnalisation qui mènent à appeler une attachée de presse « press officier ». L’estimation se fait par mails et chiffres interposés. Ça change tout. Et ainsi va le monde qui se mondialise et qui pratique la dialyse gestionnaire.