Maci Maci, Fête des vins vivants

Maci Maci, Fête des vins vivants

7 février 2024 0 Par Paul Rassat

Maci Maci organisait ce dimanche 4 février la Fête des vins vivants à La Fabric/Salomon-Annecy. Un mix de vin, musique, art, convivialité particulièrement bienvenu en la bonne ville d’Annecy. Maci Maci ou comment apporter la même attention, le même soin aux relations avec  la terre, la vigne, la culture, les gens.

Maci Maci ? C’est Merci X 2 en patois. Une manière pour le collectif de remercier sa terre d’accueil, le vin, la convivialité, les vignerons et leur travail ainsi que toutes celles et ceux qui participent à l’esprit de fête. Une forme d’épicurisme qui consiste à jouir des plaisirs simples de la vie. Carpe diem.

Rencontre avec Léo et Luca

C’est un salon, une rencontre.. ?

C’est la Fête des vins vivants. Il y faut de la fête, de la convivialité. Cette fête deviendra peut-être un jour festival. Nous avons déjà organisé des événements auparavant, mais c’est le premier dans le cadre de Maci Maci. Nous sommes tous déjà impliqué dans l’associatif, dans des événements . Je faisais partie des fondateurs du Festival Château Sonic. Nous discutions avec Antoine et Luca d’organiser quelque chose à Annecy qui manque un peu de fête. Luca est passionné de vin. Il va aider bénévolement dans les vignes. Comme le vin est la convivialité, le partage, nous avons pensé à un concept qui lui associe la musique.

Et la musique est donc plutôt ton domaine, Léo ?

J’adore organiser des événements musicaux, oui. Château Sonic a été transmis à une autre génération, j’avais fait le tour du projet et il fallait tourner la page. C’est l’occasion parfaite de lancer un projet nouveau.

Les gens présents aujourd’hui se connaissent déjà ?

En grande partie. C’est un petit milieu qui réunit des vignerons ayant envie de travailler la vigne de façon plus respectueuse pour l’environnement. La plupart font partie des Pétavins, une association qui produit des vins dans lesquels on retrouve leur respect du terroir. Ils ne font pas de négoce, ou peu, pas plus de 30% : c’est-à-dire qu’ils travaillent leurs propres raisins. Ils travaillent le terroir, leur vigne. On parle de vignerons « activistes ».

Ces vignerons participent à la réinstallation du vignoble savoyard. L’un des frères Héritier s’occupe des vignes du château de Menthon, par exemple.

Les vignobles savoyards ont eu mauvaise réputation. Une nouvelle génération de vignerons est en train de changer cette image. Ils produisent des vins très qualitatifs, très bons gustativement. Ils vendant à Paris, au Japon, en Corée du sud mais le marché local est peu développé. Nous voulons les faire connaître.

Avec le dynamisme de la gastronomie locale, les chefs étoilés, il ne devrait pas y avoir de problème ?

Certains sont introduits au Clos des Sens, oui, mais le grand public ne les connaît pas. Nous sommes là pour connecter la population et ces vignerons via la fête, la convivialité.

À propos de connection, comment s’est-elle faite avec La Fabric ?

Xavier Chevalier est musicien, il est passé au Brise Glace. Notre volonté était d’investir un lieu en relation avec l’art parce que nous considérons que les vignerons sont des artistes à leur manière. Ils créent des petits bijoux et leur créativité se retrouve jusque dans leurs étiquettes. Notre intention est de réunir par la fête des passionnés de vins, des amateurs d’art, de musique. Les vignerons peuvent s’adresser ainsi à un nouveau public et certains viendront à leur production par le biais de l’art. C’est cette approche atypique qui nous intéresse ; on ne la voit pas sur les salons.

Informer et former des jeunes au vin vivant, c’est une entreprise intéressante alors que les alcools, les mélanges l’emportent parfois sur la qualité.

On peut souligner qu’il y a un engouement autour des micro brasseries mais que les jeunes sont moins tournés vers les vins.

D’autres événements sont en vue ?

Toujours dans des lieux culturels, à l’architecture atypique ; et nous continuerons de mêler la musique, le vin de qualité et la convivialité.

Les vignerons

Ça boit libre  Damien Bastian  https://epi-curieux.com/collections/ca-boit-libre-damien-bastian

Florent Héritier  https://vin-savoie-heritier.fr/

Les Côteaux des Girondales Francis Rousset   https://www.vinograf.fr/coteaux-des-girondales.html

Les Orchis Philippe Héritier  http://domainedesorchis.fr/

Charlotte Sonjon  https://www.vinograf.fr/charlotte-sonjon.html

Domaine Curtet  Marie et Florian Curtet  https://www.vigneronscurtet.fr/

Domaine des Fables  François Gilles  https://www.domainedesfables.com/

Domaine Paul Gadenne   https://www.domainepaulgadenne.com/

Petit Pressoir Émilie et Benoît Lefèvre  https://www.vinograf.fr/le-petit-pressoir.html

Maison Vulpin Jordi Renard   https://www.maisonvulpin.com/

Pour la musique

https://www.instagram.com/souladybug/

https://www.instagram.com/plaisirscoupables.music/

https://www.youtube.com/@plaisirscoupablesmusic4092